Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Cabinet Théron, Agence immobilière MARTEL 46600

Marché aux truffes

Publiée le 25/01/2017

 

Cela fait près de 30 ans

que se tient ce rendez-vous incontournable de l’hiver,

le marché primé de la truffe de Martel.

 

«Ce marché a été créé en 1990 par Mme Galle et M. Champagnac, pour renouer, un peu, avec les souvenirs des années 1920, où la cité médiévale, était ‘'capitale'' de la truffe !» a resitué Raymond Boris, Président du Syndicat des planteurs de chênes truffiers de la région de Martel. 


Il a eu lieu le samedi 21 janvier dans le Palais de la Raymondie. Organisé par l'Association des trufficulteurs du Nord du Lot, il bénéficie du soutien de la mairie de Martel, du comité de promotion des produits du Lot et de la chambre d'Agriculture ainsi que de l'Office de tourisme de la vallée de la Dordogne. Le marché a cette année été marqué, comme l’édition précédente, par une quantité modeste de truffes, conséquence des températures élevées de cet été chaud combinées au manque de pluie, mais la qualité était au rendez-vous grâce au froid de ces dernières semaines a permis une bonne maturité du tuber melanosporum. Cette année, huit paniers pour 9,5 kg de mélano, sous le contrôle d’experts, étaient proposés à la vente. Le prix moyen était d'environ 900 - 1 000 €/kg.


Un rendez-vous gastronomique

Comme l'an passé la gastronomie était également présente avec deux de nos chefs lotois réputés, Stéphane Chambon et Michel Lemozy qui proposaient un velouté aux légumes anciens à la truffe ou une mini-brouillade à la truffe et un repas haut en truffe à l'auberge de Cartassac près de Turenne-Gare.

Nous n’oublions pas non plus la présence de Benoit Peyré, mycologue, écrivain et photographe corrézien, qui proposait ses livres exceptionnels sur ces tubercules noirs.

Les primés du marché

Le plus petit panier (250 g) : Lucien Valadié. Le plus gros panier (2,5 kg) : Serge Delbut de Cuzance. Meilleure qualité : Stéphane Foissac de Chartrier-Ferrières (Corrèze).

(source La Dépêche)

Notre actualité